Connaissez-vous la musicothérapie ?

La plupart des thérapies classiques se basent sur un principe unique : utiliser la parole et la communication. Or, pour certaines personnes, faire part de son mal-être ou de son malaise peut être très difficile. La plupart des personnes ont du mal à verbaliser les difficultés qu’elles traversent. Ou simplement, elles ne trouvent pas l’utilité de le faire.

Alors, pourquoi s’assoir des heures devant son thérapeute s’il y a une technique plus ludique et plus facile pour déstresser et calmer la tempête sur les divers problèmes que l’on doit traverser dans sa vie. Il s’agit en fait de puiser les bienfaits de la musique et d’en tirer les meilleurs avantages. Explications.

Le fonctionnement de la musicothérapie

               Avant d’apporter une explication à ce concept, nous aimerions d’abord répondre à une question que la plupart des lecteurs se posent sûrement : « c’est quoi justement la musicothérapie » ? Pour faire court, cette activité consiste à utiliser la musique (que ce soit des sons ou des voix) comme un moyen curatif et préventif. Mais la musicothérapie peut aussi être considérée comme un support pour d’autres techniques, comme la relaxation ou encore la méditation. Et pour finir, c’est aussi un support d’expression corporelle lorsqu’elle est utilisée à but psychothérapeutique.

               Cette technique peut s’utiliser sur de nombreux axes. Quand elle est considérée pour sa valeur réceptive, le sujet se limite à l’écoute d’extraits musicaux. À cette fin, elle peut aider à la relaxation et l’apaisement de tout les sent. Quand elle est considérée pour sa valeur active, le sujet crée lui-même son œuvre. Il peut jouer d’un instrument ou chanter une chanson.

               Ses champs d’applications s’étendent très loin. Cela passe par la simple détente musculaire et psychologique et arrive jusqu’à un support médical à part entière. Elle aide également les femmes enceintes au moment de la grossesse et de l’accouchement. Elle a aussi des effets positifs sur les personnes ayant un trouble comportemental et aide grandement dans le travail avec les personnes autistes et handicapées.

               Le musicothérapeute est le spécialiste en musicothérapie. Pour pouvoir porter ce titre, il devra suivre une formation approfondie au cours de laquelle il devra apprendre à faire la différence entre les différentes œuvres et sélectionner ceux qui conviennent à l’effet attendu. Nous avons en effet découvert que chaque instrument crée une sensation différente. Par exemple, le lac des Cygnes de Tchaïkovski est reconnu pour ses vertus relaxantes. Alors qu’Ave Verum de Mozart est reconnu pour ses vertus apaisantes.

La musicothérapie pour lutter contre le stress

               La vie est faite des hauts et des bas. Et quand une personne fait face à des situations stressantes, son organisme secrète immédiatement de l’adrénaline. Après quelques minutes, si la personne est toujours dans cet état, l’organisme sécrétera une autre hormone que l’on appelle le cortisol. Malheureusement, si ce dernier est à un niveau supérieur, il risque d’apporter beaucoup de ravages sur la santé d’une personne. Face à ces successions d’évènements, la musique intervient comme un parfait médiateur. Elle remet en effet le niveau de cortisol à la normale. La personne retrouve alors automatiquement un meilleur état d’être.

hustle-and-bustle-1738072_1280

               Mais la musique ne réduit pas uniquement le stress, elle apporte aussi plusieurs bienfaits sur le corps d’une personne. Elle permet par ailleurs d’apaiser l’organisme, de rendre une personne de bonne humeur, d’améliorer la capacité à mémoriser des choses, de lutter contre l’insomnie, de stimuler le rythme cardiaque, de diminuer la tension artérielle et de baisser la fréquence de la respiration.

La musicothérapie pour lutter contre la douleur

               Vous ne le savez peut-être pas (comme nous au début d’ailleurs), mais la musicothérapie est aussi un processus adopté dans les hôpitaux. Comme nous l’avons vu un peu plus haut, la musique est un excellent moyen pour lutter contre le stress, mais elle est aussi utilisée pour calmer la douleur. Cette forme de thérapie agit efficacement sur les personnes qui doivent entrer dans le bloc opératoire pour des opérations chirurgicales ou les personnes qui doivent commencer un traitement lourd.

               La musique permet aussi aux patients de trouver une paix intérieure, par conséquent de la détente avant de rentrer dans le bloc opératoire. Après l’intervention, le patient peut également utiliser la musique pour mieux récupérer. Elle optimise en effet la relaxation et baisse la tension liée à la douleur postopératoire.

La musique pour les ondes cérébrales

               Notre cerveau est l’un des piliers du bon fonctionnement de nos organes. Il produit par exemple des impulsions électriques. Pour mesurer ces impulsions, on peut se référer à un électroencéphalogramme ou EEG.

               On va alors définir la mesure de ces ondes cérébrales en hertz. Les personnes qui étudient ces ondes ont la possibilité de reconnaitre la sensation d’une personne en se basant uniquement sur le chiffre obtenu. Une personne en état de sommeil long et profond a des ondes delta (0,5 à 4 Hz), une personne qui est en état de relaxation profonde en plein éveil a des ondes thêta (4 à 7 Hz), une personne en état de relaxation légère et d’éveil calme a des ondes alpha (8 à 13 Hz), une personne qui exerce des activités du quotidien a des ondes bêta (14 Hz et plus) et enfin les personnes qui font des activités cérébrales importantes ont des ondes gamma (plus de 30 à 35 Hz).

sound-1781570_1280

               Bien sûr, si par malheur les ondes cérébrales restent sur une mauvaise fourchette, cela peut provoquer beaucoup de désagrément. Voyons un exemple concret. Si une personne est dans une onde bêta alors qu’elle a vraiment envie de dormir. Ce phénomène s’explique par un facteur particulière : le stress, qui garde votre système nerveux en état de veille constant. En écoutant certaines musiques, vous pouvez stimuler les différentes ondes afin de trouver un moyen pour vous détendre.

Se mettre en bonne condition pour mieux profiter

               Généralement, les particuliers n’ont pas les outils nécessaires pour vérifier les ondes acoustiques. Il est donc important de consulter un musicothérapeute afin de trouver les sons adéquats pour donner l’effet souhaité.

               Quand vous aurez trouvé la musique adéquate, vous aurez la possibilité de faire des séances directement à la maison, sans allez chez le musicothérapeute. Mais pour que les résultats soient probants, vous devez faire en sorte de mettre toutes les chances de votre côté. Pour commencer, allez dans un endroit calme et essayez de vous vider totalement l’esprit. Ne pensez à rien. Tournez votre concentration uniquement vers la musique. Et essayez de l’écouter tous les jours sur une durée de 3 semaines. Quand vous aurez passé ce délai, espacez un peu l’écoute.

Written by fiie

2 Comments

Mathilde U

L’adage la musique adoucit les mœurs prend tout son sens dans cette pratique. J’ai déjà entendu parler de la musicothérapie, car mon mari travaille avec des enfants autistes. Je suis heureuse de voir que cela fonctionne à merveille sur eux. Longue vie à la musique !

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *